PrintEnvoyez la page

Des violons hors mesure au mim

cordophone

La famille du violon aujourd'hui

Depuis le XIXe siècle, la famille du violon est un ensemble instrumental standardisé qui se compose de trois membres : le violon, l'alto et le violoncelle. Le violon et l'alto se jouent sur l'épaule. Le violoncelle, en raison de sa taille, doit être posé au sol (fig.1 à 3).

Habituellement, on inclut également la contrebasse dans la famille du violon. Cet instrument occupe néanmoins une place à part. Son origine et son évolution diffèrent en effet de celles du violon, de l'alto et du violoncelle. Certaines caractéristiques trahissent son caractère hybride. Sur l'instrument ci-dessous, on remarque par exemple que les « épaules » sont tombantes (fig.4), comme celles d'une viole de gambe. Certaines contrebasses ont également un dos plat plutôt que bombé (Fig.5). Par ailleurs, le nombre de cordes peut varier. Sans entrer ici dans le détail, ces éléments témoignent d'une proximité avec la viole de gambe autant qu'avec le violon.

Les instruments oubliés

Le Musée des instruments de musique conserve de nombreux instruments de la famille du violon construits au XVIIe et au XVIIIe siècle dans les Anciens Pays-Bas. Plusieurs d'entre eux ont des dimensions qui ne correspondent pas aux dimensions standardisées actuelles. En voici (fig. 6-8) trois exemples dus à Gaspar Borbon, luthier de la cour de Bruxelles, mis en vis-à-vis des instruments présentés ci-dessus.

Lorsqu'on étudie les partitions des compositeurs actifs à Bruxelles à la même époque, on constate que certains instruments ne correspondent pas non plus à ceux qui nous sont familiers aujourd'hui. Leur nomenclature est très diversifiée (cf. fig. 9-12). Chose étonnante, la terminologie servant à indiquer les parties jouées est généralement italienne : violino, viola da braccio, violetta, alto viola, tenore viola, violoncello, basso viola. Si le violino, l'alto viola et le violoncello correspondent certainement au violon, à l'alto et au violoncelle, que sont au juste les autres instruments ? A ce jour, cette question n'a pas reçu de réponse concluante. Néanmoins, la mention dans les partitions d'époque de ces membres oubliés de la famille du violon permet d'expliquer la présence d'instruments « hors normes » dans les collections du musée. Mais le rôle qui leur était véritablement attribué dans les ensembles reste toutefois mystérieux.

Texte: Anne-Emmanuelle Ceulemans

Media
Images: 
Violon, Joseph Darche,  Bruxelles, 1857, Inv.2015.1273
Alto, Hilaire Darche, Bruxelles, 1912, inv.3507
Violoncelle, Hilaire Darche, Bruxelles, 1912, inv.3514
Contrebasse, Alphonse Giboreau, 1918, inv. JT0048
Contrebasse, Alphonse Giboreau, 1918, inv. JT0048
Violon, non daté (manche non original), inv.2774, comparé au violon 2015.1273
Grand alto ou ténor de violon, 1692, inv.2836, comparé à l’alto 3507 (en gris)
Basse de violon, 1702 (manche non original), inv.2879, comparé au inv. 3517
P.A. Fiocco, Sonata a 4 ©Library of the Royal Conservatories of Brussels
P.A. Fiocco, Missa S. Josephi, ©Library of the Royal Conservatories of Brussels
P.A. Fiocco, Sonata a 4 ©Library of the Royal Conservatories of Brussels
Pietro Torri, Credo, ©Library of the Royal Conservatories of Brussels