Print

Instruments du Kazakhstan

cordophone

A l'occasion des 30 ans d'indépendance du Kazakhstan, l'ambassade de cette république d'Asie Centrale a offert au mim trois instruments représentatifs de la musique kazakh : il s'agit d'un luth dömbra (inv. 2021.0012.001), d'une vièle qobuz (inv. 2021.0012.002) et d'une flûte sybyzgy (inv. 2021.0012.003). Ce don est d'autant plus apprécié que les cultures d'Asie Centrale sont encore peu représentées dans les collections. Région immense peuplée longtemps de pasteurs nomades, l'Asie Centrale relie les civilisations d'Asie : les instruments de musique qu'on y trouve sont apparentés à des instruments présents dans de grandes parties du continent et même au-delà.


Qobuz, inv. 2021.0012.002

Le qobuz est une vièle à deux cordes creusée dans un bois épais dont la table est partiellement couverte de peau. Les formes typiques de l'instrument, avec la caisse dont la partie supérieure est saillante se retrouvent d'un spécimen à l'autre, mais les proportions, la taille et la facture du qobuz varient d'un instrument à l'autre.


Joueur de qobuz à Orenbourg, MIMICO_ACP062r

Le qobuz est un instrument  profondément lié au chamanisme de l'Asie Centrale, il est joué en accompagnement de récits épiques ou en solo dans des pièces purement instrumentales. Durant la période soviétique le qobuz, comme beaucoup d'autres instruments, a donné lieu à des modifications pour répondre à de nouveaux besoins : on a créé un qobuz à quatre cordes dont la forme s'inspire de celle du violon.

L'instrument que le musée a reçu est de forme traditionnelle et de facture actuelle, il est  sculpté dans un bloc formé de plusieurs pièces de bois assemblées, les chevilles sont latérales, les cordes et la mèche de l'archet sont en crins.


Dömbra, inv. 2021.0012.001

Le dömbra est un élégant luth à deux cordes à manche long typique des musiques d'Asie, notamment des peuples turcs et iraniens. Il est souvent utilisé pour accompagner les récits épiques et les chants populaires. Le dömbra donné au mim est en forme de poire (typique de l'ouest du Kazakhstan), le manche porte 18 frettes, les frettes et les cordes sont en nylon, les chevilles sont dorsales. La table d'harmonie est décorée de marqueterie et le dos est composé sept côtes.


Sybyzgy, inv. 2021.0012.003

La flûte sybyzgy est un instrument traditionnel des bergers. C'est une flûte à embouchure terminale jouée en soufflant sur l'arête du tube. Ce type d'instrument dont le principe est simple se retrouve sous différentes formes en Asie comme en Afrique. La plus connue en Europe est probablement le nay.

Le sybyzgi reçu par le mim, de facture actuelle, est formé avec une mince feuille de bois enroulée pour former un cylindre de 2 cm de diamètre sur une longueur de 80 cm. Ce sybysgy est percé de six trous de doigts et un trou de pouce.

External Video
See video
See video
See video